Atelier éclaireurs : signalisation

Signalisation au sifflet

Signalisation au sifflet

Nous avons déjà parlé de l’utilisation du code Morse lors d’un précédent billet sur les ateliers éclaireurs. Ce matin, on entendait à travers les sous-camps les sifflets aux tonalités différentes qui se répondaient. Les messages en Morse s’échangeaient par-dessus nos têtes, relayés parfois à des distances où les talkie-walkie de la maîtrise ne portent pas !

En plus de l’utilisation du Morse au sifflet de marine, nos éclaireurs se sont entraînés ce matin à la signalisation optique : utilisant des mouvements de bras, visible à des centaines de mètres, pour transmettre de courtes phrases.

A noter : les deux éclaireurs de la troupe du Sextant présents au premier plan sur la photo reviennent de leur exploration de Première Classe, réalisée en tandem, sur 35 kilomètres, en trois jours (deux bivouacs), au nord d’Avallon. Ils profitent de ces ateliers pour compléter les dernières épreuves de leur Première Classe dans leur carnet d’Etapes.

Leur chef est en train de jeter un premier coup d’oeil à leur rapport d’exploration. La Première Classe est le niveau de formation technique le plus élevé pour les éclaireurs de la FEE : il y a peu déclaireurs de Première Classe, c’est donc toujours un honneur d’en accueillir de nouveaux. Chapeau (quatre bosses) bas, messieurs.

Tags : , , , , , ,


Laisser un commentaire