Atelier louveteaux : la fusée à eau

Mise en place de la fusée à eau

Mise en place de la fusée à eau

Lors des ateliers louveteaux de ce matin, au Kraal de la meute, près du mât central, une zone rectangulaire jalonnée avec du ruban rouge et blanc délimitait un périmètre de sécurité de quelques mètres carrés : il s’agissait du pas de tir des fusées à eau ! Comme on peut le voir sur la vidéo, les décollages, qui se succédaient à la cadence d’un tir toutes les demie-heure environ, sont très spectaculaires et surtout… très aspergeants, ce qui est très rafraîchissant par cette belle matinée d’été.

La vidéo ci-dessus montre le décollage (et l’atterrissage) de la fusée baptisée « Air Scout One »; chaque petite équipe construit sa propre fusée, à base d’une vieille bouteile de coca. Chaque fusée est soigneusement décorée par les louveteaux qui collent des morceaux de papier colorés et découpent un parachute dans un bout de tissu. Ils doivent aussi trouver un nom original pour leur véhicule, qui emporte dans sa « capsule » une petite charge utile (petit morceau de bois ou insecte par exemple…).

Préparation du pas de tir

Préparation du pas de tir

Les chefs s’occupent d’installer la fusée sur le pas de tir à l’intérieur du périmètre de sécurité : c’est une boîte en bois dotée d’un mécanisme qui immobilise la fusée pendant qu’on la remplit d’air comprimé par une pompe à vélo (voir deuxième vidéo ci-dessous). Au bout d’une soixantaine de coups de pompe, la fusée est prête à décoller. Les louveteaux lancent donc le compte à rebours (voir vidéo ci-dessus), et l’un d’entre eux libère la fusée en tirant sur une ficelle.

La fusée s’élève de 15 à 30 mètres de haut environ, dans une gerbe d’eau qui fait le bonheur des louveteaux, puis elle libère son parachute et retombe au sol. Comme je vous le disais, c’est une alliance de l’eau et de l’air à la fois spectaculaire et rafraîchissante… tout en étant scientifique.

IMAGE_227

Tags : , , ,


Une réponse à “Atelier louveteaux : la fusée à eau”

Laisser un commentaire